Invités 2022

Photo d'Anne Abeillé

Anne Abeillé

Anne Abeillé a fait ses études à Paris et à l'Université de Pennsylvanie. Ancienne élève de l'École Normale Supérieure, agrégée de Lettres Modernes, Professeur de Linguistique à Université Paris Diderot et membre du laboratoire de Linguistique Formelle (CNRS, Paris Diderot), elle a notamment reçu le Prix Pierre Larousse pour les Sciences du langage (1993), la Médaille de bronze (1996) et la médaille d'argent du CNRS (2008). Elle est également membre de l'Institut Universitaire de France, membre de l'Academia Europaea.

Photo de Gwenaëlle Abolivier

Gwenaëlle Abolivier

Journaliste, écrivaine et productrice sur France Inter, Gwenaëlle Abolivier parcourt le monde au travers de ses émissions de voyages et de grands reportages pendant plus du vingt ans. Elle se tourne aujourd’hui vers l’écriture tout en continuant d’intervenir sur les ondes et dans les revues. Son écriture puise dans ses expériences voyage mais aussi dans les horizons du monde entier. Autrice de récits, d’anthologies, de correspondances, de textes poétiques et de livres illustrés pour la jeunesse, Gwenaëlle Abolivier écrit Tu m’avais dit Ouessant (Le mot et le reste, 2019) pour lequel elle est

Photo d'Olivier Adam prise par Pascal Ito © Flammarion

Olivier Adam

Après des études de gestion d’entreprises culturelles, Olivier Adam se tourne vers l’écriture en 2000 et publie Je vais bien ne t’en fais pas (Dilettante) qui deviendra un tel succès qu’un film éponyme sortira en 2007, dont il sera le co-scénariste. Il publie ensuite de nombreux romans et nouvelles comme Passer l’hiver (Seuil, 2004), recueil de nouvelles pour lequel il remporte le Prix des Éditeurs et le Prix Goncourt de la Nouvelle. Olivier Adam publie également pour la jeunesse et anime régulièrement des ateliers d’écriture en milieu scolaire. 
 

Photo de Milena Agus prise par Daniela Zelda

Milena Agus

Professeure de littérature et d’histoire en Italie, Milena Agus obtient en France un très grand succès avec Mal de pierres (Liana Levi, 2007) avant de conquérir de nombreux lecteurs à travers le monde. Ce premier roman est récompensé par le Prix Relay d’Évasion et adapté au cinéma en 2016 par Nicole Garcia. Toute son œuvre est dominée par la présence sensible de son île natale, la Sardaigne, dont les paysages, la langue et la persistance de son identité confère à ses romans, pleins d’humour, tendres et profonds, une saveur sans pareille.  Une saison douce paraît en 2022 aux éditions Liana Levi

Photo d'Aminata Aidara, Francesca Montovani

Aminata Aidara

Née en 1984, Aminata Aidara est une autrice italo-sénégalaise. Elle a publié des nouvelles en italien et en français. En 2018, son premier roman en français, Je suis quelqu’un, paraît chez Gallimard.  Il relate l’histoire d’un secret révélé au sein d’une famille sénégalaise et dévoile une quête de vérité où se mêle plusieurs voix.

Photo de Mario Alberti, Éditions Glénat

Mario Alberti

Mario Alberti est né en Italie à Trieste, en 1965. Il crée très jeune sa première bande dessinée. Diplômé d'économie, il laisse tomber le marketing pour écrire Holly Conick, une nouvelle publiée 1990. En 1994, il gagne le prix Albertarelli avec Le Chant de la Baleine. En 2002, il réalise la série Morgana avec Luca Enoch pour Les Humanoïdes Associés. En 2004, sur des textes de Kurk Busiek, il débute la série Redhand. Il collabore régulièrement avec DC Comics et Marvel, illustrant notamment des couvertures ou des récits pour des séries telles qu'Aquaman, Wonderwoman, Dr Fate, Shadowpact, Spider

Photo de Jakuta Alikavazovic, Francesca Mantovani

Jakuta Alikavazovic

Jakuta Alkavazovic est une romancière et traductrice française, née en 1979 à Paris, d’une mère bosniaque et d’un père monténégrin. Très jeune, elle trouve refuge dans la littérature suite au conflit qui ravage le pays d’origine de ses parents dont les échos l’ont marquée. Ancienne élève de l’École normale supérieur de Cachan, elle a séjourné aux Etats-Unis, en Écosse et en Italie. Tout d’abord, elle est autrice pour la jeunesse. En 2006, elle publie Histoires contre nature, un recueil de nouvelles qui révèle un imaginaire original et une plume prometteuse, qui obtient en 2007 la Bourse

Photo de Christine Angot © Bouchra Jarrar

Christine Angot

Romancière française, Christine Angot est née en 1959. Après des années d’étude consacrées au droit, la jeune femme se tourne vers l’écriture et publie plusieurs romans dès les années 1990 (Vu du Ciel, Gallimard). Mais c’est avec le texte fortement autobiographique L’inceste, paru en 1999 chez Stock, que Christine Angot sera réellement révélée au grand public. Elle y revient notamment sur les abus sexuels répétés de son propre père durant ses années d’adolescence. Le livre sera un véritable succès médiatique et se vend à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires dès sa sortie. Dès lors

Photo de Charles Aubert, Marie-Pierre Aubert

Charles Aubert

Suite à des études juridiques en droit des transports maritimes à Aix-en-Provence, Charles Aubert entreprend une carrière de manager commercial dans les assurances. Après plusieurs années à occuper de nombreux postes à responsabilités, Charles Aubert décide de prendre un nouveau tournant dans sa vie. Et s’installe au sud de Montpellier avec sa famille pour se consacrer à la fabrication de bracelets pour montres. Ce nouveau départ ravive sa passion qui l’animait depuis l’adolescence : la littérature et l’écriture. C’est avec plaisirs, qu’en 2019, on découvrait son premier roman Bleu Calypso par

Photo de Guillaume Aubin de Macha Kaidanovski

Guillaume Aubin

En 2022, Guillaume Aubin publie son premier roman, L’Arbre de colère, aux éditions La Contre Allée. Après des études d’ingénieur, il choisit de devenir libraire. Toutefois, il compte à ce jour plus d’années d’exercice en tant que footballeur amateur qu’en tant que professionnel du livre. Durant son enfance, il tenta de faire aboutir un projet utopique de société dans la forêt, avec ses cousins et cousines. Déjà la nature, donc. En 2015 et 2016, Guillaume Aubin est lauréat du Prix du Jeune Écrivain, pour ses nouvelles « Phosphorescence » et « Punk à Chien », publiées dans les recueils Et