L’Espagne de Lydie Salvayre, Adrien Bosc et Manuel Vilas

 | Espace Rencontres Pierre Torreilles  | Durée : 1h30

Avec la participation d’Isabelle Gugnon, traductrice littéraire.

 

Fille d’un couple de Républicains espagnols exilés, Lydie Salvayre a dressé le portrait magnifique de sa mère dans Pas pleurer (Seuil, Prix Goncourt 2014) et évoqué la lucidité implacable de Georges Bernanos face aux crimes de Franco. Dans Rêver debout, elle adresse quinze lettres à Cervantès, et se livre à un plaidoyer vibrant en faveur de Don Quichotte, ce « personnage de la littérature qui rompt de façon souveraine avec le confinement mental dans lequel il était ». Manuel Vilas a élevé avec Ordesa et Alegría un monument poétique en mémoire de ses parents, autant qu’un chant d’amour offert à l’Espagne des déshérités, de ceux qui n’ont pas d’autre histoire que la leur, fragile et pourtant souveraine. Adrien Bosc évoque dans Colonne (Stock), la vie brève, intense, tragique de Simone Weil, en un court et clair récit des quarante-cinq jours que la philosophe passa en Espagne, sur le front d’Aragon, au sein des Brigades internationales.

 

Animé par Margot Dijkgraaf